Le Bar à bulles – Une ébullition de bonnes nouvelles!

 

Au Bar à bulles, c’est en continu une tournée générale de bonnes nouvelles!
Des bulles en pression ou en cocktail, des bulles maison ou frappées, qui chacune réserve une nouvelle réjouissante, qu’elle soit locale ou nationale, intergalactique ou juste délirante.

 

 

Au Bar à bulles, on sert aux visiteurs des nouvelles écrites sur des bulles de BD… Et on y collecte d’autres, écrites par leurs soins : chacun.e sa tournée! Le Bar à bulles, c’est l’endroit où se parler de ce qui rend le monde plus lumineux et où se réjouir d’une ébullition d’envies collectives bien réelle.

 

Le Bar à bulles, c’est comme un café dont les murs seraient tombés.
Une équipe de serveurs et de serveuses paré.e.s dans la tradition des cafés parisens y sert des bulles en cocktail, en pression, maison ou frappées… et les déclament avec coeur.
Au Bar à bulles comme dans tous les cafés, on discute. Et pas tout à fait comme partout, on rencontre avec des inconnu.e.s à qui on paye sa tournée : tout le monde a une bonne nouvelle à partager, il n’y a qu’à la trouver… Et les serveur.se.s connaissent les rouages du métier.
Au Bar à Bulles, on se fait offir un verre de bulles d’eau municipale, des bulles à consommer sans modération!


Impliquer volontaires et associations, avant et pendant:

 

>Dans la collecte de bonnes nouvelles locales

Afin de trouver une résonance au plus près du public, la préparation de quelques bulles de bonnes nouvelles locales constitue une étape incontournable. Le concours de l’organisateur sera essentiel afin d’identifier des actions et le cas échéant, de lancer un appel à initiatives en direction des acteurs associatifs.

 

> Dans l’animation du Bar à bulles

 

Le Bar à bulles est un dispositif qui permet l’accueil de volontaires :
accueillir les visiteurs, servir les nouvelles, répéter des séquenes collectives… Autant d’entrées qui pourront être travaillées sur 1 ou 2 séance avec un petit groupe de jeunes ou d’adultes.

 

> Dans des brigades de bonnes nouvelles

Les brigades de bonnes nouvelles déambulent sur le lieu de l’événement et créent une séquence participative où les nouvelles se déclament et sont choisies par le public. Une session de travail peut s’envisager sur 2 séances de 3h avec une équipe de volontaires, enfants à partir de 8 ans, jeunes et adultes de préférence mobilisés dans des ateliers théâtraux.